Le printemps arrive et les expositions fleurissent au quatre coin de notre belle Capitale. La conception de ce bouquet muséale est riche en couleurs et le programme qui nous est offert est d'un éclectisme certain.

Hubert Robert
, un peintre visionnaire au musée du Louvre (du 9 mars au 30 mai 2016)

Le musée du Louvre rend hommage à l’un des plus brillants artisans de sa création, artiste de premier plan au talent visionnaire. Bien plus que le peintre de ruines et de paysages dont la postérité a gardé l’image, Hubert Robert fut l’un des plus grands créateurs d’imaginaire poétique du 18e siècle et véritable homme des Lumières. Une exposition captivante avec de magnifiques portraits et où l'on apprend qu'il fut également à l'origine du mobilier de Marie-Antoinette à la Laiterie de Rambouillet. Je vous invite à vous rendre au Louvre le mercredi ou vendredi soir pour profiter des nocturnes et surtout du silence et du calme, loin des assauts des nombreux touristes.

1310975-Hubert_Robert_Projet_daménagement_de_la_Grande_Galerie_du_LouvreHubert Robert, Projet d'aménagement de la Grande Galerie du Louvre


Le Douanier Rousseau
, l'innocence archaïque au musée d'Orsay (du 22 mars au 17 juillet 2016)

Le Musée d'Orsay revient sur la carrière du Douanier Rousseau, dans une grande exposition réunissant une centaine d'oeuvres du peintre. Autodidacte, roi de la jungle imaginaire, considéré comme étrange et naïf à son époque. Tout au long de cette exposition, les oeuvres du Douanier Rousseau dialoguent avec les tableaux de maîtres du XXe siècle, dans laquelle on croise de nombreux artistes célèbres, tels que Seurat, Delaunay, Kandinsky ou Picasso, qui présentent un lien très fort avec le Douanier Rousseau. Une exposition émouvante de cet artiste à travers des histoires touchantes, dont une avec son ami et critique d'art, autour de la nature morte à la cafetière. Tout comme le Louvre, le musée d'Orsay dispose d'une nocturne, tous les jeudis soir, où vous pourrez profiter d'un restaurant dans un cadre exceptionnel, pour clôturer en beauté cette visite.

633495_le-douanier-rousseau-l-innocence-archaique7782539430_le-reve-un-des-tableaux-les-plus-celebres-du-douanier-rousseau

 

 

 

L'Art et l'enfant au musée Marmottan Monet (du 10 mars au 3 juillet 2016)

Chefs-d’œuvre de la peinture française : Cézanne, Chardin, Corot, Manet, Monet, Matisse, Renoir, Picasso… l'exposition met en avant les enfants dans l'art, on étudie alors quelle place les artistes, et la société, ont donné à nos chères têtes blondes, du XIVe au XXe siècle. Une invitation à découvrir sous un jour nouveau des chefs-d’œuvre tel L’enfant au toton de Chardin, La béquée et La leçon de tricot de Millet, Le Clairon d’Eva Gonzalès, Le petit marchand de violettes de Pelez, Promenade à Argenteuil de Monet, Eugène Manet et sa fille Julie de Berthe Morisot, Les enfants de Martial Caillebotte et La Leçon de Renoir, Le ballon de Vallotton, Le portrait de Pierre par Matisse et Le peintre et l’enfant de Picasso. Vous pourrez également y admirer en toute quiétude les plus fameux Monet, comme Impression, soleil levant, et diverses versions des Nymphéas.


Apollinaire
, le regard du poète au musée de l'Orangerie (du 6 avril au 18 juillet 2016)

L'exposition s’attache à la période où Guillaume Apollinaire a été actif comme critique d’art, essentiellement entre 1902 et 1918. La personnalité d’Apollinaire, sa sensibilité artistique, son insatiable curiosité, font de lui un témoin, un acteur et un passeur privilégié des bouleversements du début du XXe siècle. Le propos de cette exposition est de rendre l’importance qu’a pu avoir pour son époque le regard de ce poète-critique comme Baudelaire ou Mallarmé en leurs temps. Poète, critique, découvreur des arts africains, ami des artistes, Apollinaire s’est révélé un acteur central de la révolution esthétique qui donna naissance à l’art moderne. Un musée agréable, à découvrir, un dimanche après-midi et à contempler par la même occasion les nympheas de Monet ainsi que les riches collections de Paul Guillaume et de Jean Walter.

600x337_projets_affiche_apollinaire_04-03-162

L'atelier en plein air, les impressionnistes en Normandie, au musée Jacquemart-André (du 18 mars au 25 juillet 2016)

Cette exposition rassemble un ensemble d’une cinquantaine d’œuvres prestigieuses, issues de collections particulières et d’institutions européennes et américaines majeures, qui retrace l’histoire de l’Impressionnisme, de ses peintres précurseurs aux grands maîtres. J'avoue un intérêt tout particulier aux impressionnistes,et l'art en plein air, offre aux peintres tels que Monet, Degas, Renoir, Pissarro, Boudin, Morisot, Caillebotte, Gonzales, Gauguin... un atelier grandeur nature. La Normandie devient ainsi, pendant un siècle, la destination préférée des peintres d'avant-garde. Une exposition à ne pas louper avec une grande richesse de peinture et d'explications sur l'engouement de la Normandie par les peintres impressionnistes. Offrez-vous une pause gourmande au sein du Café de l'hôtel particulier.

Sur-les-planches-de-Trouville-hotel-des-Roches-noires-1870-de-Claude-MonetClaude Monet - Sur les planches de Trouville, Hôtel des Roches noires 

Elena Almeida, corpus au musée du Jeu de Paume (du 9 février au 22 mai 2016)

Peintre sortant des Beaux-Arts de l'Université de Lisbonne, elle explore et remet en question les formes d’expression traditionnelles, la peinture en particulier, suivant un désir constant d’enfreindre l’espace délimité par le plan pictural. L’exposition « Corpus » présente un ensemble d’œuvres – peinture, photographie, vidéo et dessin – réalisées par l’artiste des années 1960 à nos jours dans lesquelles le corps enregistre, occupe et définit l’espace. Elle a une dimension rétrospective, rassemblant les différentes phases du travail de l’artiste, depuis ses premières œuvres datant du milieu des années 1960 jusqu’à ses productions les plus récentes. Après cette visite, rendez-vous au Jardin des Tuileries et observez l'agitation touristique, tranquillement au bord d'un des bassins.

 

Paul Klee, l'ironie à l'oeuvre au Centre Georges Pompidou (du 6 avril au 1 août 2016)

Le Centre Pompidou met à l'honneur l'oeuvre de Paul Klee dans une rétrospective inédite, consacrée à l'ironie romantique caractéristique de son oeuvre. Cette exposition nous permet d’éclaircir l'apport de Paul Klee sur la scène artistique du XXe siècle, et nous initie à l'ironie romantique. À partir de quelque 250 œuvres, rassemblées des plus grandes collections internationales, cette rétrospective propose et pose un nouveau regard sur son œuvre, prenant pour guides "l’ironie romantique" et ses corollaires de satire et de parodie.

tbKNvwPURJGlGLtc8vG7_08-00571

Albert Marquet au Musée d'Art Moderne (du 25 mars au 21 août 2016)

Avec cette grande rétrospective, le musée d'Art moderne de la Ville de Paris veut réhabiliter la figure d'Albert Marquet (1875-1947), artiste présent dans les mémoires, mais à la renommée un peu éteinte. Celui qui fut l'ami de Matisse, rencontré dans l'atelier de Gustave Moreau et de Derain, partagea l'aventure fauve, entre 1905 et 1907, avec ses paysages hardis et des nus à l'énergie érotique, aux couleurs hautes. Puis sa palette se fit plus douce, Marquet se passionnant pour les effets de brouillard, de temps gris et de neige, avec ses suites de paysages. 

Albert_Marquet,_1906,_Fécamp_(The_Beach_at_Sainte-Adresse),_oil_on_canvas,_64

 

Chefs d'oeuvre d'Afrique au musée Dapper (du 30 septembre au 18 juin 2016)

Par leur ancienneté, leurs prestigieuses provenances (collections de Charles Ratton, Tristan Tzara, Paul Guillaume), la diversité des origines géographiques, les quelque 130 pièces majeures qui seront montrées n’ont souvent aucun équivalent dans le monde, telles certaines sculptures du Gabon (Fang, Kota, Punu), du Cameroun (Bangwa), du Bénin (Fon), ou du Mali (Dogon, Soninke). Premier musée avant le fameux Quai Branly, entièrement dédié à l'art Africain, à taille humaine.

Fondation-Dapper_Paris

 

Monumenta par l'artiste Huang Yong Ping au Grand Palais (du 8 mai au 18 juin 2016)

Monumenta, comme chaque année au Grand Palais, est un défi hors du commun, une installation inédite sous la Nef du Grand Palais. Pour cette 7e édition, le Grand Palais a invité Huang Yong Ping, un grand artiste d'origine chinoise, à se confronter aux 35 mètres de la Nef. Fidèle à cette manière de dénoncer la mondialisation, l'artiste prépare pour Monumenta une installation composée de huit îlots (un chiffre qui en Chine exprime la totalité de l'univers) de couleurs différentes surmontés d'une structure dont l'ombre se mêlera nervures métalliques de la verrière.  

IMG_9582

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer