Propulser les réseaux sociaux

Les usages liés aux réseaux sociaux vont considérablement évoluer au travers des outils de géolocalisation, notamment au niveau du partage d’éléments multimédias, d’expériences, ainsi que des fonctionnalités de rencontres. La plateforme de micro-blogging [url=http://pownce.com/]Pownce [/url] propose ainsi d’ores et déjà à ses utilisateurs en mobilité d’indiquer le lieu d’où leur message a été envoyé. De même, les contenus pourront eux aussi être localisés, numériquement tagguées pour être « trouvées » par des membres d’un même réseau, à l’endroit où ils ont été laissés. La géolocalisation sera de la même manière en mesure de diffuser les évènements culturels et autres représentations artistiques, en apportant aux utilisateurs « mobiles » des informations promotionnelles, devenant des véritables flyers dématérialisés. [center][img legend="Copie d'écran de la présentation de Sniff sur Facebook. Crédit photo : Facebook et Sniff"]/resources/documents/2545/sniff-4251e.jpg[/img][/center] Plus encore, ces outils nouvelle génération vont permettre de géolocaliser les contacts de leurs membres, à la manière des applications [url=http://apps.facebook.com/sniff-fb/]Sniff [/url]ou [url=https://www.wayfinder.com/?id=6253&lang=en-UK]Locatemate [/url]pour Facebook. Les rencontres suggérées par la proximité des profils et des goûts, comme sur le service last.fm, seront également bientôt possible en mobilité, permettant de jouer sur la spontanéité et le hasard. Bien sûr, tous ces nouveaux services devront faire attention de ne pas empiéter sur la vie privée de ses utilisateurs…

Les usages liés aux réseaux sociaux vont considérablement évoluer au travers des outils de00bcf0ea5c
géolocalisation, notamment au niveau du partage d’éléments multimédias, d’expériences,
ainsi que des fonctionnalités de rencontres.
La plateforme de micro-blogging Pownce,
mais également Facebook et Twitter pour ne citer que les principaux, proposent ainsi
d’ores et déjà à ses utilisateurs en mobilité d’indiquer le lieu d’où leur message a été
envoyé. De même
, les contenus pourront eux aussi être localisés, numériquement
tagguées pour être « trouvées » par des membres d’u
n même réseau, à l’endroit où ils
ont été laissés. La géolocalisation sera de la même manière en mesure de diffuser
les événements culturels et autres représentations artistiques, en apportant aux utilisateurs
« mobiles » des informations promotionnelles, devenant des véritables flyers dématérialisés. Seront nous de plus en plus amenés à se géolocaliser dan
s notre vie quotidienne ? Ou bien
cette tendance va s'amenuiser pour un respect de plus en plus souhaité de notre vie privée?